A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Gastronomie -

Quand un épicurien se met

à table

 Quand il arrive, tous les sens se mettent en alerte. L’excitation de L'ÉPICURIEN est à son apogée. 

Plaisir de la découverte ou d’un souvenir resté en mémoire, le résultat est le même : la joie, le bonheur se mêlent et s’entremêlent. D’abord le regard se pose sur lui. Il peut être artistique et flatter les pupilles, il peut être rustique mais prometteur, il restera quoi qu’il en soit unique pour l’amateur. Les effluves qui s’en échappent titillent l’odorat. Elles sont le premier pas vers le voyage qui se prépare.
Le gastronome est tout en émoi dans une sorte de béatitude que seuls connaissent les amoureux de la table. Fourchette et couteau en main, les agapes sont lancées ! Dès la première bouchée, c’est la fête… Le goût est flatté. Si le dosage est réussi, un par un les ingrédients se dévoilent et se marient dans une union parfaite. L’épicurien en demande, en redemande. En la matière, aucune recette, aussi paradoxale que cela puisse être, ne s’applique pour le réaliser. Il se multiplie à l’infini que l’on soit chef étoilé ou cuisinier d’un jour pour l’exécuter. À chacun ses préférences.

Lui, c’est le plat… Ce chef d’œuvre gastronomique que l’on peut déguster aux meilleures tables ou cette cuisine traditionnelle qui ramène, souvent, à nos souvenirs d’enfance. Ravioli de homard bleu, purée maison, fondue, véritable baba… la liste des festivités est sans fin mais c’est elle qui aiguise la faim ! Chez l’épicurien, la faim devient accessoire. Ce qui compte pour lui c’est la joie que va lui procurer le plat qu’il va déguster et la plus belle chance qu’a cet esthète du palais est de savoir que jamais il ne connaîtra la satiété, le monde est un laboratoire culinaire !


Extraits en images de la carte du restaurant Le Loti par Virginie Basselot, M.O.F. 2015 en spécialité cuisine-gastronomie et nouvelle cheffe de La Réserve Genève.


Par Valérie Blanc

Burrata et champignons bruns en carpaccio au parfum citron basilic
© Le Loti

Noix de Saint Jacques huitre en tartare crème au-citron et caviar
©Le Loti

Éclair à la pomme verte
© Le Loti

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


Niels Rodin

– Gastronomie – Niels Rodin,un zeste original Sur les bords du Léman, au pied du Jura, Niels Rodin est un homme heureux. De ce qui n’était encore qu’une passion il y a 10 ans, il en a fait aujourd’hui un métier, il est agrumiculteur. Quand nous pensons agrumes nous sommes transportés sous des latitudes chaudes et […]

Frédéric Lenoir

Philosophe, auteur de nombreux essais, directeur de la rédaction du magazine « Le monde des religions » de 2004 à 2013, Frédéric Lenoir publie en 2015 « La puissance de la joie » aux éditions Fayard.

Nelly Saunier

Pour Nelly Saunier, plumassière, la joie est comme la chanson de Trenet. Aérienne et poétique, elle vole au-dessus de nos têtes à hauteur de rêverie.

Mode rabat-joie

Défilé de filles tristes, stylistes au bord du burn out, couleurs sombres, formes austères… Pourquoi la mode est-elle souvent atteinte de neurasthénie chronique ? Le désespoir ferait-il vendre ?


Retrouvez-nous