A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Découverte -

Le cristal,

ou l'art de sublimer le verre

Le cristal est un verre composé de sable très pur, de carbonate de potassium et d’oxyde de plomb cuit à 1 400°C. Pour avoir le droit à L’APPELLATION CRISTAL, sa teneur en plomb doit être comprise entre 30 et 40%. Pour lui apporter la couleur, on utilise, par exemple, du cobalt pour le bleu, du cuivre avec du chlorure d’or pour le rouge... La Maison Daum en France et Vetrofuso en Italie savent le magnifier. Deux manières de travailler différentes dont le savoir-faire qui les entoure va vous surprendre !

MAISON DAUM,UN PROCESSUS UNIQUE POUR SE JOUER DU CRISTAL


En 1878, Jean Daum acquiert une verrerie à Nancy. Dans les années 30, la Maison remporte un appel d’offres pour fabriquer l’ensemble du cristal du paquebot Normandie et décide alors de transformer sa fabrication de verre en cristal. Dans les années 60, la famille Daum offre un nouveau souf e à la Manufacture en remettant au goût du jour la technique de cire perdue à travers la pâte de cristal. Depuis le processus est resté le même. Tout est artisanal car chaque objet a son propre moule et est démoulé à la main, donc unique.
Tout commence par le dessin de la pièce à réaliser à partir duquel on crée un prototype sculpté et modelé. A contrario des autres cristalliers qui souf ent la matière, eux préparent une empreinte en silicone dans laquelle est coulée de la cire chaude. Le modèle est alors peau né pour être 100% identique à la pièce recherchée. De là cette cire va être prise dans un moule en plâtre et fondre sous l’effet de la chaleur, un processus utilisé dans le travail du bronze, d’où le nom de la technique de la cire perdue. Tout est prêt pour accueillir dans un espace au cœur du plâtre les morceaux de cristal dit groisil. Chaque pièce a sa che technique, une recette secrète puisque tout tient dans le dosage des 40 couleurs de leur palette pour obtenir plus ou moins de densité. L’ensemble va ensuite être mis au four à 900°C, de 7 jours à plus de 20 pour les grosses pièces. Doucement le cristal va fondre et donner la pièce recherchée. À la n de la cuisson, l’objet est démoulé à la main et apparait mat. Alors, commence un travail à froid de polissage pour le rendre plus ou moins opaque ou totalement transparent, un travail manuel qui n’existe pas ailleurs puisqu’en souf ant le cristal on a de suite un objet poli.

Pour définir les couleurs des collections, la Maison Daum s’appuie sur les tendances, les modes tout en gardant ses thèmes fétiches : les eurs et les animaux. Elle travaille également avec des designers qui proposent leurs dessins ou avec des artistes connus et reconnus comme Dali en son temps, Arman ou encore le sculpteur Jean- Philippe Richard sur des séries limitées. L’art de savoir toujours se réinventer !

DANIELA POLETTI, VETROFUSO, UN DESTIN HAUT EN COULEURS

Il y a 28 ans, Daniela Poletti, travaille à la mairie de Milan à s’occuper d’enfants en difficultés. Pour se changer les idées, elle décide de s’inscrire à un cours autour du verre chez un spécialiste des vitraux. Sans aucune formation, sans connaître les techniques, tout est trop complexe pour elle. Elle se tourne alors vers la fusion du verre qui oblige à la découpe et à la cuisson. C’est la révélation. Elle adore, son diamant c’est comme un crayon, elle en joue ! Rapidement, elle élabore une micro collection de poissons qu’elle propose à un magasin de décoration. C’est le succès, elle doit produire de plus en plus. Elle décide de quitter son emploi à la mairie et de ne plus se consacrer qu’au verre. Elle connaît le cristal et souhaite travailler le célèbre Murano. Elle aime ses couleurs. La Maison de couture Moschino lui commande une série de boutons pour une de ses collections, les médias suivent, tout va très vite !

Pour réaliser ses pièces, Daniela Poletti achète des plaques de Murano de 60 cm sur 120 cm qui lui sont proposées dans 30 coloris différents. Jusqu’à 180 couleurs sont possibles mais obligent à des fabrications spéci ques sur commande. Pour une assiette, elle façonne à la main une céramique d’environ 30 cm et la cuit durant une journée. De ce fait, chaque pièce est unique. Elle applique ensuite deux couches de cristal qu’elle a coupées aux dimensions, les décore et cuit le tout une journée à 800°C. S’il y a des imperfections, elle corrige de nouveau et remet à la cuisson pour que tout soit parfait.

Son succès la conduit dans le monde entier. Elle crée des collections en fonction des pays et des attentes de ses clients mais aussi des courants de mode. Elle travaille beaucoup sur commande comme pour une princesse du Moyen-Orient pour laquelle elle a décoré toute sa piscine de poissons en Murano.

De France, d’Italie ou d’ailleurs, le cristal fait rêver. Son bruit, son élégance, l’étendue de ce que l’on peut en faire n’ont pas ni d’éblouir tous les amateurs de par le monde.

daum.fr / www.vetrofuso.it

Images

Wild Panther bleu.

©Daum

Collection Ginko.

©Daum

Détail d'une installation sur le thème "poissons"

©Vetrofuso

Collection Balla.

©Vetrofuso

Détails d'assiettes

©Vetrofuso

Coupes et Coupelle.

©Vetrofuso

Lampe Résonance

@Daum

Dance of Time 1. Salvador Dali

©Daum

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


Goranka TANACKOVIC

Les progrès en matière de génome ont été fulgurants et on peut imaginer que dans un avenir proche, chacun aura accès à tout ou partie de ses informations personnelles.

Valentine Pozzi di Borgo

Étudiante, la créatrice de parfums était loin d’imaginer qu’elle serait rattrapée par un destin olfactif, qui renforcerait encore le lien qui l’unit à sa famille.

Xavier Romatet

Celui qui fut à la tête de Condé Nast France durant douze ans, confirme son leadership dans le secteur de la presse.

Hervé Chandès

Rencontre avec le directeur de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, cube en verre de 1200 m2 imaginé par Jean Nouvel.


Retrouvez-nous