A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Joaillerie -

LES CARATS
DE LA TRANSPARENCE

Les diamants sont éternels… Mais les exigences elles, changent. Les notions d’éthique et de transparence gagnent du terrain dans tous les secteurs et l’industrie du diamant fait partie de ce mouvement de fond : plus question de se laisser séduire par l’éclat de la plus mythique des pierres dans n’importe quelles conditions. En phase avec la société contemporaine, LES GRANDES MAISONS s’engagent sur la voie d’une nouvelle éthique.

 
 

Alors que le marché mondial du luxe a connu une croissance de 5 % en 2017, le diamant reste à la traîne, après une stagnation notable aux Etats-Unis en 2016*. Les experts pointent du doigt un ralentissement de la demande, lié pour partie à l’évolution des comportements d’achat. L’inaltérable slogan « a diamond is forever » utilisé depuis 1945 par les diamantaires et joailliers ne semble plus en phase avec les attentes. Le film Blood Diamond avec Leonardo DiCaprio sorti en 2006 juste après le titre Diamonds from Sierra Leone de Kanye West en 2005 ont durablement marqué les esprits. Non sans raison, ils ont indéniablement nui à l’image d’une industrie associée aux guerres en Afrique et aux trafics en tous genres. D’autant que le Kimberley Process mis en place en 2003 par les Nations-Unies pour assainir le marché a globalement été un échec.

OPÉRATION GLASNOST SUR LE DIAMANT

Conscients du défi, les grands acteurs du marché se sont engagés l’an dernier dans une démarche de certification éthique ambitieuse, qui passe à la fois par des procédures de contrôle plus strictes et par un changement d’image radical. La Diamond Producer Association a ainsi révélé son nouveau motto : « Real is Rare, Real is a Diamond ». On n’achète plus l’éternité mais un morceau d’authenticité. Parallèlement, les plus grands noms affirment haut et fort leur vigilance sur les conditions de production des pierres. Ainsi, en juin 2017, la grande maison londonienne Graff a rédigé un véritable Code de Conduite couvrant toutes ses activités et celles de ses fournisseurs. Déjà très impliquée dans le Kimberley Process, l’entreprise va plus loin dans l’affirmation de ses valeurs et rejette définitivement toute collusion avec les zones de conflits et l’exploitation humaine sous toutes ses formes. De son côté, Cartier parle de « Devoir d’Excellence », corollaire naturel de « la Tradition d’Excellence » que défend la maison

depuis 1847. Cet engagement se formalise dans un vaste programme de Corporate Responsability, dont le volet Éthique souligne notamment une démarche d’extrême vigilance dans les approvisionnements en diamants. Dans la même perspective, De Beers a mis en place une plate-forme permettant aux acheteurs de connaître l’origine des pierres et soutient une ONG d’aide aux femmes des pays en guerre, Women for Women International, en plus de ses « Best Practice Principles ». Autant d’initiatives parfaitement en phase avec l’évolution générale de la société.

DIAMONDS ROCK

Avec « Real is Rare », le diamant devient l’emblème d’un lien et d’un engagement authentique, mais là encore, les codes ont changé. Il suffit de regarder le compte Instagram associé ”Real is a Diamond”. Moins liés au mariage — puisque l’âge des unions a reculé à 27 ans pour les filles et 29 ans pour les garçons — les diamants sont désormais considérés comme de précieux accessoires de mode. La créativité et le design ont pris le pas sur le classicisme d’autrefois. Aux États-Unis, les diamants de couleur ont atteint 60 % des ventes contre 40 % pour les solitaires traditionnels. Dans la même perspective, les campagnes publicitaires des grandes marques reflètent ce renouveau générationnel : les couples ne sont plus forcément hétérosexuels et blancs, pendant que des égéries inattendues secouent l’image de marque de vénérables maisons : Taylor Swift, Lady Gaga, Elle Fanning, Zoé Kravitz ou St Vincent pour Tiffany, Rihanna pour Chopard, Gigi Hadid pour Messika et Cara Delevingne pour de Grisogono. Oui, décidément, les diamants sont éternels…

* Bain & Company – Rapport décembre 2017.

Par Anne-Marie Clerc


Graff : Collier diamants jaune et blancs

Istockphoto © B. Hunter

Mine de diamants
© Graff

Istockphoto © J. Abts

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


Un lieu authentique chargé d’histoire

Résider à l’hôtel Monte Rosa est une expérience en soi. L’ambiance y est unique par son histoire empreinte des souvenirs des pionniers de l’alpinisme.

Quand la nature s’invite au bar

On retrouve l’atmosphère d’authenticité et d’élégance de Zermatt au Joseph’s Bar, où les coloris choisis sont un écho à l’univers environnant.

Golf aux sommets

Le Crans Ambassador vous propose de golfer sur 4 parcours avoisinants, pas moins de 90 trous pour combler amateurs et chevronnés.

Tutoyer les sommets mythiques

Séjourner au Victoria Jungfrau Grand Hotel & Spa, c’est, notamment, l’occasion de partir à la découverte de lieux naturels surprenants.


Retrouvez-nous