A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Portfolio -

Louis Cavaco

« Je ne saisis pas l’image qui passe, mais celle que j’ai envie de voir »

À travers son œil de photographe tout autant que de designer, Luis Cavaco se saisit de la réalité urbaine pour en exprimer les lignes de forces, les accidents esthétiques, la beauté structurée et l’infinie poésie.

Quel « déclic » vous a amené à la photographie ?
Lors de mon premier voyage à Paris (je vivais alors à Lisbonne), mon père m’a prêté son vieux « Leica » pour ramener quelques clichés. Je n’avais jamais touché à un appareil de photos et le déclic fut total. Je suis simultanément tombé amoureux de la photographie, de cet objet parfait que j’avais entre les mains et de Paris ! Cette escapade a influencé tout ce que j’ai ensuite réalisé dans ma vie, à commencer par mes études de design et de photographie, puis mon installation parisienne.

Vous êtes resté fidèle à « Leica » ?
Comme beaucoup de photographes, je suis addict à Leica. Rarement technologie n’a été si inspirante. L’excellence des optiques et des objectifs offre aux images une douceur et une poésie uniques. Elle permet de jouer avec le flou ou à l’inverse, d’obtenir un niveau de netteté absolu. Et puis ce sont des appareils de petits gabarits, si faciles à utiliser et à emporter dans ses explorations urbaines.

 
 

Quels thèmes vous inspirent ?
Je suis un « street photographe » un peu à part. Mon terrain de jeu est surtout la rue, mais je ne cherche pas à capturer l’instant dans sa réalité offerte. Je me tiens à l’affût de situations captivantes par leurs aspects graphiques ou architecturaux ; par leurs potentiels de contrastes, d’ombres, de lumières, de reflets… J’aime aussi courir les expositions, observer la tension fascinante et la relation parfois étrange qui s’exerce entre le spectateur et l’œuvre. Quel que soit le sujet, mon intervention artistique consiste à donner à voir l’image qui s’est formée dans mon imaginaire à partir du réel. Et s’il faut attendre que la lumière atteigne l’intensité désirée ou qu’une personne passe dans mon champ de vision pour que la photo corresponde exactement à ce que j’ai dans la tête, eh bien je patiente, jusqu’à ce que l’événement se produise !

www.luiscavaco.fr / Instagram @ilovemyleica

Propos recueillis Michèle Wouters


 
 
 
 
 
 

AGENDA
Décembre 2018, sortie du livre « Segredos de Portugal » accompagnée de plusieurs expositions en France et au Portugal, organisées entre autres par Leica.

Jour de pluie
© L. Cavaco

Palm Springs
© L. Cavaco

Paris
© L. Cavaco

Upside down
© L. Cavaco

Saint-Germain
© L. Cavaco

Vintage clubs, London yard sale
© L. Cavaco

Ballet urbain
© L. Cavaco

© L. Cavaco

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


L’Atelier Renard

Depuis les années trente, les plus beaux cuirs du monde prennent forme à l’Atelier Renard, entre les mains de selliers experts.

L’énergie à son apogée

Face au panorama époustouflant sur les sommets alpins, on se sent comme boosté par une énergie nouvelle.

Le menu local

Le Victoria-Jungfrau propose à ses hôtes un menu local gourmand et passionnant.

La vie est belle

Le Bellevue Palace a imaginé une offre féminine exclusive.


Retrouvez-nous