A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Design & architecture -

Alexis Tricoire

Poésie végétale

Créateur de scénographies végétales fascinantes, ALEXIS TRICOIRE amène la nature au cœur des villes pour nous interpeler sur sa beauté, sa sensorialité et sa place dans nos sociétés.

Enfant, Alexis Tricoire vit en région parisienne, à proximité du bois de Saint-Cucufa où il adore grimper aux arbres, ressentir les sensations de la forêt qui le subjugue par sa grandeur et l’enveloppe de bien-être. Cette fascination monte en puissance lorsqu’il atteint l’âge de dix ans et qu’il s’installe au Brésil avec ses parents, pour une période de deux ans. Il y découvre l’atmosphère chaude, exubérante et généreuse de la jungle tropicale. À 20 ans, « sac à dos », il retourne sur les traces de son enfance et s’aventure à la rencontre des tribus amérindiennes d’Amazonie, au cœur de la forêt primaire, où il éprouve la joie immense de se sentir appartenir à la nature et de vivre en pleine harmonie avec elle.
S’ensuivent plusieurs années où cette passion reste en veille, tandis qu’il étudie aux Arts Décoratifs de Paris puis à l’Art Institute of Chicago, avant d’exercer en tant que designer d’objet et de mobilier.

Au hasard d’une rencontre au festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, la flamme se ravive. Patrick Blanc, l’inventeur du mur végétal, lui propose de mettre en scène son exposition « Folies végétales » à la Fondation EDF Electra, de Paris ; l’idée étant de valoriser la nature de façon spectaculaire et émotionnelle. Le formidable succès de l’événement entraîne de nombreux projets scénographiques et pédagogiques, liés au végétal. Alliant son talent de designer et son engagement « naturel », Alexis Tricoire ne cesse, depuis, de nous livrer de grands moments de magie éclairés de réflexion. « J’aime séduire et sensibiliser par la beauté » souligne-t-il, « car c’est en touchant l’émotion que l’on donne envie de prendre conscience, de protéger et d’essaimer les messages positifs, comme les abeilles le pollen ».

Par Michèle Wouters

La scénographie Hybridation, réalisée pour le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris durant la Design Week, présentait dans les Grandes Serres du Jardin des Plantes une création surréaliste, transcendant la beauté hybride des paysages et interrogeant sur l’impact des sociétés sur les forêts primaires.

La scénographie Hybridation, réalisée pour le Muséum d’Histoire Naturelle de Paris durant la Design Week, présentait dans les Grandes Serres du Jardin des Plantes une création surréaliste, transcendant la beauté hybride des paysages et interrogeant sur l’impact des sociétés sur les forêts primaires.

L’exposition Folies Végétales de la Fondation EDF Electra, de Paris, a présenté
le premier plafond végétal de l’histoire moderne.
Les mille plantes qui se sont développées au-dessus
des têtes n’ont pas déversé une seule goutte
et ont assuré une ambiance renversante.

Dragon à deux têtes.
Cette installation monumentale, commandée par la Cité de la Mode et du Design de Paris, incarne un étrange animal semi-aquatique et semi-végétal, semblant surgir dans le hall d’entrée et l’atrium, faisant écho à la façade sinueuse et reptilienne du bâtiment.

Nouveau Monde. La Cabane de la COP 21 installée au cœur du Grand Palais et recouverte de milliers de végétaux. à l’intérieur, une vidéo diffusait des informations sur le réchauffement climatique et des images de la NASA.

Extensions Tentaculaires.
Cette sculpture végétale réalisée pour le Centre
d’Art de la Maréchalerie de Versailles est une métaphore du développement de l’urbanité dans les territoires naturels, par des voies tentaculaires comme les fleuves et les routes. Elle exprime aussi l’irrationnel de notre société et le peu de place laissé à l’élément végétal.

Tipi Harmonie.
Cette sculpture végétale a été réalisée pour le Salon Jardin au Jardin des Tuileries, grâce au Mécénat
des Jardins de Gally. Espace intime et social, le tipi symbolise une société en harmonie avec la nature,
où l’on se sent à l’abri dans un écrin de verdure.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


Un lieu authentique chargé d’histoire

Résider à l’hôtel Monte Rosa est une expérience en soi. L’ambiance y est unique par son histoire empreinte des souvenirs des pionniers de l’alpinisme.

Quand la nature s’invite au bar

On retrouve l’atmosphère d’authenticité et d’élégance de Zermatt au Joseph’s Bar, où les coloris choisis sont un écho à l’univers environnant.

Golf aux sommets

Le Crans Ambassador vous propose de golfer sur 4 parcours avoisinants, pas moins de 90 trous pour combler amateurs et chevronnés.

Tutoyer les sommets mythiques

Séjourner au Victoria Jungfrau Grand Hotel & Spa, c’est, notamment, l’occasion de partir à la découverte de lieux naturels surprenants.


Retrouvez-nous