A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Interview -

Mathilde Laurent

Une femme qui respire le bonheur

 
 

Considérée comme l’un des nez les plus renommés au monde, MATHILDE LAURENT a créé une trentaine de parfums pour Cartier. Son dernier jus, Carat, rayonne comme un diamant, surprend et pétille comme elle.

Il y a environ 500 parfumeurs dans le monde, ce qui rend ce métier très élitiste, pourtant vous avez réussi une carrière exemplaire, comment y êtes-vous parvenue ?
C’est surtout grâce à la chance ! Dès mon enfance, sans le savoir j’avais un potentiel pour devenir parfumeur. Quand je l’ai réalisé, j’ai suivi les études appropriées et j’ai passé le concours de l’ISIPCA*. A la fin de mon cursus, j’ai rencontré par hasard Jean-Paul Guerlain et je suis allée lui demander s’il voulait me recruter pour un stage de fin d’étude. Mon culot a payé ! Je suis rentrée chez Guerlain, j’y suis restée onze ans durant lesquels j’ai appris des milliards de choses.

Vous considérez-vous plus comme une artiste ?
Pas du tout ! J’ai l’impression d’être un enfant qui a la chance de jouer au parfumeur. Il y a un côté ludique et complètement irresponsable. Pour travailler dans une maison comme Cartier, il faut avoir une totale inconscience sinon ce n’est pas possible. Trop de pression et de responsabilités sont très paralysants pour la création.

Nouveau parfum Cartier, Mathilde Laurent

© Cartier

Comment créez-vous vos parfums ?
Dans un premier temps, avec les équipes, on trouve un thème, il n’y a donc rien d’olfactif. Puis quand je commence à créer la fragrance, je sais exactement ce que je veux comme résultat et comment je vais y parvenir. Ensuite, l’alchimie doit opérer.

Y a t-il des lieux ou des personnes qui vous inspirent ?
Non, mon inspiration est très cérébrale. Ce n’est pas du tout une inspiration extérieure hasardeuse. Je travaille beaucoup mieux dans une pièce neutre aux murs blancs que dans tout autre endroit.

Vous avez créé des parfums pour Guerlain puis Cartier à présent, votre façon de travailler a-t-elle changé en fonction de l’ADN de la marque ?
Absolument ! C’est d’ailleurs ce qui a été le plus compliqué quand je suis arrivée chez Cartier, il a fallu que je m’imprègne de la maison. Mon bureau était situé entre le service des pierres précieuses, la création des accessoires et celle de la Joaillerie et Haute Joaillerie, j’étais donc baignée dans l’univers de Cartier, ce qui m’a beaucoup aidée.

Vous créez les parfums mais travaillez-vous également aux choix du nom et du packaging ?
Tout à fait ! L’une de nos grandes fiertés chez Cartier est de tout concevoir en interne. Il s’agit d’une très grande maison de luxe qui produit des parfums au même niveau d’excellence, de recherches, de créativité et de style que ses collections de Joaillerie et Haute Joaillerie. Je participe à toutes les étapes en apportant mes idées.

Souvent, les parfumeurs voyagent, aiment le vin, la gastronomie, est-ce votre cas ?
En ce qui me concerne, j’aime manger et être surprise par une épice improbable dans une glace ou par une fleur dans la cuisson d’une viande, j’adore être déroutée. J’apprécie également beaucoup le vin et suis une grande amatrice de thé. Pour moi, le thé est un parfum que l’on boit. Je suis donc très épicurienne mais je n’aime pas du tout voyager. Pour me faire partir, c’est très compliqué. Le plus difficile est de me défaire de tout ce qui m’entoure et que j’aime.



*Institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et de l’aromatique alimentaire.

Propos recueillis par Anouk Julien-Blanco


Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


L’Atelier Renard

Depuis les années trente, les plus beaux cuirs du monde prennent forme à l’Atelier Renard, entre les mains de selliers experts.

L’énergie à son apogée

Face au panorama époustouflant sur les sommets alpins, on se sent comme boosté par une énergie nouvelle.

Le menu local

Le Victoria-Jungfrau propose à ses hôtes un menu local gourmand et passionnant.

La vie est belle

Le Bellevue Palace a imaginé une offre féminine exclusive.


Retrouvez-nous