A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Joaillerie -

Quand la joaillerie

se fait audace !

Quand on pense Haute Joaillerie, on imagine de suite des pièces uniques et rares, du rêve à l’état pur ! Voilà bien longtemps que les pierres précieuses suscitent l’envie. Les cours aimaient s’en parer. Le Cardinal Mazarin a beaucoup contribué à promouvoir l’art de la joaillerie au XVIIe siècle. Elles ont aussi leur part d’histoire comme le célèbre diamant blanc « le Régent », 140,64 carats, qui faisait partie de la somptueuse collection des joyaux de la couronne française. Originaire d’Inde, acquis par les anglais qui le taillèrent puis finalement vendu à Philippe d’Orléans en 1717, il est volé durant la Révolution. Après bien des tribulations, le plus célèbre des diamants se retrouve serti dans l’épée consulaire de Napoléon Bonaparte ! Tout comme pour sa couronne, l’empereur a fait appel à des orfèvres renommés comme Marie-Etienne Nitot, ancêtre de Chaumet. Il est installé à Paris, une ville qui fait rayonner, à l’international, le savoir-faire de la haute joaillerie. Il n’est pas le seul. Éparpillés dans la ville, la percée de la rue de la Paix, en 1806, amène ses artisans de génie à se regrouper dans un petit espace situé dans cette même rue et sur, la toujours célèbre, Place Vendôme. Au fur et à mesure du temps, Boucheron, Cartier, Van Cleef & Arpels y ouvrent boutique. On y vient pour s’offrir une pièce unique, pour se faire faire un bijou qui restera en héritage. D’autres les rejoignent. Aujourd’hui encore ces quelques mètres carrés sont synonymes de luxe de par le monde. Quelques ateliers artisanaux, beaucoup plus méconnus, sont installés dans la capitale française. Ils sont rares. On peut croire que toutes les places sont prises. Et bien non ! En Suisse, les adresses sont plus nombreuses. À Genève et Zurich des marques existent, plus discrètes, plus intimes. Avec elles des bijoux artistiques qui se jouent des plus beaux gemmes et qui portent chacun l’empreinte, l’esprit, l’histoire de leur créatrice. Rencontre avec deux femmes audacieuses !

Par Valérie Blanc

Nadia Morgenthaler

Une passion “SERTIE” au cœur !

Pour Nadia Morgenthaler, le métier de la bijouterie-joaillerie est un véritable coup de foudre. Durant 5 années, elle apprend toutes les facettes du métier. Diplômée en 1989, aussitôt elle entre dans le milieu et quand l’atelier où elle travaille est à vendre, elle le rachète en 2009 avec la ferme intention de lancer sa propre marque. Elle réalise des bijoux pour des particuliers ou d’autres Maisons et dessine, crée en collaboration avec ses équipes, des bijoux empreints d’élégance et de raffinement pour son propre compte. En 2013, nait, officiellement, Nadia Morgenthaler Haute Joaillerie. On trouve ses bijoux à New-York ou directement à son atelier à Genève. Une jolie réussite qui réside pour elle dans l’audace qu’elle a eue à oser se lancer dans la cour des grands !

© E. Pardo

Nadia Morgenthaler Haute Joaillerie
Sur rendez-vous : +41 (0) 22 312 12 57
www.nadia-morgenthaler.com


Béatrice Rossi

Ne rien changer pour tout L'OR DU MONDE !

«Papa, je veux être joaillière !». Accord parental en poche, elle entame une formation durant 4 ans et ouvre sa première boutique à seulement 21 ans ! Aujourd’hui, installée au cœur du vieux Zurich, c’est avec une équipe de 7 personnes que chaque jour elle réalise des bijoux comme elle les aime. Tous sont pièces uniques. Pas une pierre ne l’inspire plus qu’une autre, il suffit juste qu’elle lui parle. Un vieux jade comme un diamant rare peuvent se retrouver dans ses créations divinement féminines. Des créations à l’image de Béatrice Rossi, emplies de joie et du bonheur de faire un métier qu’elle ne changerait pour aucun autre. Un métier pour lequel sa plus grande audace a été de ne jamais faire de compromis et de toujours agir comme elle l’entendait !

© A. Tripa

Béatrice Rossi
Storchengasse 10 - 8001 Zürich
+41 (0) 44 261 38 47
www.beatricerossi.ch

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


Luxe et technologie

Si certains encensent la convergence du très codifié secteur du luxe et de l’innovation, pour d’autres la fusion des deux prête encore à débat.

Cartographie de la planète Luxe

Décryptage des forces et singularités des 5 grands groupes qui constituent l’univers du luxe.

Les carats de la transparence

Les notions d’éthique et de transparence gagnent du terrain dans tous les secteurs et l’industrie du diamant fait partie de ce mouvement de fond.

Caroline Scheufele, une femme aux multiples facettes

Caroline  Scheufele,une femme aux multiples facettes Quand on demande à Caroline Scheufele de se décrire, elle révèle être très spontanée, toujours positive et un peu impatiente. Elle avoue vouloir constamment dépasser ses limites et n’a pas peur de l’inconnu. Sa devise dans la vie ? «Be generous and happy». Dans son activité, la coprésidente de Chopard […]


Retrouvez-nous