A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Technologie -

L’audace et Elon Musk
peuvent-ils changer le monde ?

L’audace, c’est prendre des risques pour mener à bien une entreprise difficile, considérée comme impossible. Elle implique le courage de se dépasser en n’hésitant pas à transgresser les conventions et les règles établies. Indissociable de l’esprit d’entreprise, l’audace fait partie de l’ADN des entrepreneurs. Parmi eux, ELON MUSK est considéré comme « l’homme le plus audacieux du monde »*…

Le syndrome de l’électron libre

Dans une époque dominée par le principe de précaution et par la peur de l’échec, les authentiques audacieux comme Elon Musk se font remarquer. Leurs théories out of the box en font des fous en liberté qui osent rêver d’un autre monde. Emblématique, la question « vous me prenez pour un dingue ? » sert de phrase introductive à la biographie d’Elon Musk signée du journaliste Ashlee Vance**. C’est vrai que la business & success story du créateur de Paypal et du patron de Tesla, entre autres, peut donner le frisson aux plus audacieux…


De l’audace, encore de l’audace…

Le CV d’Elon Musk a de quoi faire pâlir les tycoons en baskets de la Silicon Valley. Résumons. Né en Afrique du Sud en 1971, il vient étudier au Canada à 17 ans puis poursuit ses études aux Etats-Unis en 1992, à l’Université de Pennsylvanie puis à Stanford, en Californie. À 24 ans, les choses sérieuses commencent, il crée sa première start-up autour d’un logiciel de publication en ligne qu’il revend 4 ans plus tard à Compaq avec 22 millions de dollars de plus-value. La même année, il crée une banque en ligne qui devient Paypal en 2001 et qu’il revend à Ebay en 2002 pour 1,5 milliard de dollars. La fusée Musk est sur orbite et l’ascension devient stratosphérique.


La grande quête

Pas du genre à se reposer sur le succès, il fonde SpaceX en juin 2002, constructeur de lanceurs spatiaux. Objectif, la planète Mars en toute simplicité. Pourquoi Mars ? Dans l’hypothèse où les problématiques environnementales rendraient la Terre invivable, il faudrait des fusées pour coloniser d’autres planètes… Justement, pour apporter sa contribution à la lutte contre le réchauffement climatique et pour promouvoir les

énergies durables, il investit des millions dans Tesla, constructeur de voitures électriques et dans SolarCity, startup spécialisée dans les panneaux solaires et les batteries électriques. Jamais à court d’idées, Elon Musk s’est lancé en 2013 dans le projet Hyperloop, un nouveau moyen de transport. La capsule à énergie solaire propulsée à 1200 km/h mettrait San Francisco à 35 minutes de Los Angeles. S’attaquer frontalement en même temps à l’industrie aéronautique mondiale, à la filière automobile et aux géants de l’énergie, il faut oser… Mais rien ne lui fait peur tant il est porté par sa vision du monde. Un Martien à la tête d’un patrimoine d’environ 10 milliards de dollars.


Sauver le monde ?

Rien de moins, comme il le dit dans le livre : « Si on peut résoudre la question de l’énergie durable et devenir une espèce multiplanétaire avec une civilisation autonome sur une autre planète pour pouvoir gérer la pire des éventualités, je pense que ce serait vraiment bien ». Parmi les nombreux dangers qui nous menacent en tant qu’êtres humains, Elon Musk pointe du doigt l’intelligence artificielle. Partageant avec l’astrophysicien Stephen Hawking l’idée que les robots peuvent être de grands dangers pour l’homme, il crée OpenAI avec le concours d’autres grandes fortunes. Cette alliance internationale ouverte à but non lucratif, dotée d’un milliard de dollars de budget, a pour vocation de promouvoir l’intelligence artificielle au profit de l’humanité. L’audace, c’est parfois la sagesse aussi…

Par Anne-Marie Clerc


*  Les Echos Week-end n°17 du 5-6 février 2016.
**  Parue en février 2015 en français, Editions Eyrolles.

Images


© W. Callan / Contour by Getty Images

Le fameux logo Tesla.
© Tesla.

Un prototype Dragon, destination Mars.
© SpaceX

La couverture de la biographie parue
en français chez les Éditions Eyrolles en 2015.
© B. Lowy. © Getty Images.
Studio Eyrolles © Editions Eyrolles.

Lanceur Falcon 9.
© SpaceX.

Visualisation en 3D de l’Hyperloop.
© HTT /JumpStartFund OMEGABYTE/3D.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


Le bleu roi du digital

Dès ses plus jeunes années, le web a choisi sa couleur préférée et plongé dans le grand bleu.
Les principaux réseaux sociaux et la majorité des sites web les plus fréquentés ont adopté cette couleur.

La singularité humaine, face à l’Intelligence Artificielle

Fascinante et terrifiante en même temps. L’Intelligence Artificielle (IA pour les intimes) est déjà entrée dans nos vies depuis longtemps. Mais ses progrès exponentiels posent des questions vertigineuses.

Alexandre Vauthier

Intuitif, vrai, le créateur de haute couture Alexandre Vauthier ne triche pas et à travers sa mode, révèle la femme au plus profond de sa sincérité. Chez lui l’audace n’est pas une posture et encore moins une quête. Elle est juste une évidence.

Christophe Galfard

Docteur en physique théorique, Christophe Galfard réalise une thèse sur les trous noirs à l’Université de Cambridge, sous la direction du célèbre ASTROPHYSICIEN Stephen Hawking. En 2015, le magazine « Lire » lui décerne le prix du meilleur livre de science de l’année pour son best seller…


Retrouvez-nous