A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

- Bien-être & Santé -

Développer son potentiel santé

Vivre plus longtemps dans des conditions physiques et cérébrales optimales, améliorer sa vitalité, son apparence, ses performances… La Cure Reset de la Clinique Nescens profite des dernières avancées en matière de lifestyle medicine pour réinitialiser l’organisme, le ressourcer en énergie, décupler sa résistance et sa compétitivité. Entretien avec le DOCTEUR GUÉNOLÉ ADDOR, médecin spécialisé en optimisation santé à la Clinique Nescens.

Comment, de médecin spécialisé en anesthésiologie et soins intensifs, en êtes-vous venu à vous passionner pour une médecine de la longévité et de l’optimisation santé ?
Mes études et ma pratique de la médecine d’urgence m’ont surtout amené à traiter les problèmes et dysfonctionnements de l’organisme. Un jour, j’ai eu envie de m’intéresser aux gens en bonne santé pour leur permettre de le rester le plus longtemps possible, dans les meilleures conditions, voire de performer en appliquant des règles de vie appropriées. J’ai approfondi mes connaissances en biochimie du corps puis entamé un cursus expert dans le domaine de l’optimisation santé, complété d’une spécialisation en médecine anti-âge et longévité, aux Etats-Unis. Notre corps dispose d’un potentiel physique et cérébral immense. Lorsque nous lui offrons ce dont il a besoin grâce à un mode de vie sain, il est capable de se régénérer spontanément, de développer des facultés physiques et cérébrales insoupçonnables. La lifestyle medicine est un véritable message d’espoir et d’avenir dont j’ai moi-même mesuré les effets lorsque j’étais médecin anesthésiste et intensiviste, que j’enchaînais les nuits de garde et que malgré tout, je conservais mon énergie.

Docteur Guénolé Addor, médecin spécialisé en optimisation santé

_

Comment se déroule la Cure Reset de la Clinique Nescens ? 
Nous prenons le temps d’un check up complet pour étudier finement les paramètres biologiques, le mode de vie et les facteurs de risques spécifiques à chaque patient, afin de mettre en place la stratégie qui orientera l’organisme dans le bon sens. Ce programme implique les leviers déterminants que sont une nutrition adaptée, un sommeil qualitatif, une pratique sportive ciblée, une bonne gestion du stress, le renforcement de l’oxygénation et l’exposition accrue aux énergies naturelles. Il fait également appel à des traitements et technologies de dernière génération. Selon les besoins identifiés des curistes, nous pouvons aller plus loin dans l’analyse en proposant, notamment, une investigation épigénétique pour observer la manière dont les gènes s’expriment et les influencer dans le bon sens. Clairement, démarrer le programme d’optimisation santé par une cure crée un effet boosteur puissant et permet dès le départ d’ancrer les bonnes habitudes lifestyle. Au-delà de ce moment de prise en charge globale, je suis régulièrement mes patients afin d‘observer leurs évolutions et le cas échéant, d’ajuster les protocoles.

De quels traitements et technologies de pointe bénéficient vos patients ?
Parmi les nombreux équipements sélectionnés par la Clinique Nescens figurent les panneaux de photobiomodulation par la lumière rouge. Ils stimulent la fonction des mitochondries qui sont de véritables centrales électriques produisant l’énergie au cœur des cellules et assurant les fonctions vitales. Ils activent également la fabrication du collagène de la peau afin de l’assouplir, la « texturer » et réduire les rides. Autre matériel de dernière génération, le caisson hyperbare libère de puissantes charges d’oxygène pur qui pénètrent dans les tissus, relancent le métabolisme des cellules, améliorent le fonctionnement des organes, la production d’antioxydants, le flux sanguin et lymphatique. À l’espace fitness, des appareils innovants permettent également, à partir de séances courtes, d’atteindre des objectifs et résultats aussi efficaces qu’après de longues sessions. Et bien sûr, le restaurant participe pleinement au traitement en créant pour chaque patient des repas savoureux, ciblés sur leurs besoins en matière de santé, de détox, de réénergie, d’immunité…

Vous avez mentionné l’épigénétique et la possibilité d’intervenir sur les gènes. Cela remet-il en question l’idée de fatalité héréditaire ?
Absolument. Pour bien comprendre l’épigénétique, j’aime utiliser l’image du piano. Si cet instrument représente notre ADN à tous, l’épigénétique est la façon dont chaque pianiste interprète sa propre partition. Il est prouvé que le mode de vie impacte positivement ou négativement la santé et donc, conditionne l’apparition de pathologies telles que le diabète, l’hypertension, l’obésité, le cholestérol et même Alzheimer, pour lesquelles l’hérédité n’est représentative que dans 20% des cas. Alors non seulement il n’y a pas de fatalité génétique mais mieux encore, en agissant par anticipation, nous pouvons influencer notre ADN dans le bon sens, prévenir l’apparition de symptômes délétères, inverser le processus de développement de maladies chroniques, bref, devenir les acteurs de notre santé.

Vous évoquez souvent l’inflammation comme problème de santé majeur. Quelles en sont les causes ?
Elle est en effet un fléau de notre époque, dont les trois sources principales sont le stress, l’altération du microbiote ainsi que l’alimentation trop riche en huiles hydrogénées et en sucres raffinés. Progressivement, l’inflammation entraîne le ralentissement de la production d’énergie dans les cellules et l’accélération prématurée de leur vieillissement, autant de désordres impliqués dans le développement de maladies auto-immunes comme les allergies, les arthrites, les problèmes de peau, de même que certaines formes de perte de mémoire et maladies chroniques.

Quelles sont vos principales recommandations en matière de nutrition ?
D’une manière générale, nous devons nous nourrir de manière naturelle et éviter les repas préfabriqués, saturés en hydrates de carbone cachés qui empêchent le corps de brûler correctement les graisses et entraînent des problèmes métaboliques pouvant aller jusqu’à générer un dysfonctionnement hépatique. Je suis adepte de la diète « low carb » qui préconise de manger non sucré dans la journée, pour éviter les pics glycémiques qui pompent l’énergie, brouillent l’esprit et entraînent les fameux « coups de barre ». Je recommande le jeûne intermittent qui consiste à se passer quotidiennement de nourriture sur une fenêtre de douze heures minimum, pourquoi pas entre le dîner et le petit déjeuner. Cette pratique redoutablement efficace active la détoxification et la récupération de l’organisme, ainsi que la régénération et le rajeunissement cellulaires. Elle permet également au foie de transformer les graisses en corps cétoniques excessivement bénéfiques pour la lucidité et les capacités de concentration du cerveau.

Quels aliments conseillez-vous de mettre au centre de l’assiette ?
Côté protéines, rien n’est plus nutritif que la viande de qualité. Certains abats comme le foie et les os à moelle sont des mines de bienfaits pour nos organismes, tout comme les petits poissons gras riches en omega 3, les œufs bio ou encore les huîtres. Je préconise également de choisir des huiles vierges pressées à froid au détriment de toutes les matières grasses « trans » et hydrogénées et bien sûr, de consommer des légumes sans modération, surtout crus. Enfin, j’insiste sur l’importance d’inclure les produits fermentés dans son alimentation : le chou de la choucroute, le kimchi, le kéfir et autres yaourts sont des trésors infiniment riches en probiotiques, qui protègent le microbiote et boostent notre système de défense.

S’agissant du sommeil qui est l’un de nos meilleurs alliés santé  : combien d’heures faudrait-il dormir, et dans quelles conditions ?
L’idéal est de profiter chaque nuit de sept à neuf heures de sommeil profond et récupérateur, dans une chambre noire débarrassée d’écrans émetteurs d’ondes et de lumière bleue, où règne une température de 16 à 18 degrés. Si l’on se couche à la bonne heure, à un rythme régulier, la stridente sonnerie matinale devient inutile puisque le réveil se fait naturellement. En réalité, la bonne idée serait de brancher son alarme pour aller au lit !

Nos modes de vie nous éloignent de la lumière naturelle. Quels sont les effets délétères de cette mauvaise habitude ? 
Il ne faut pas sous-estimer l’impact de l’énergie transmise par la nature sur notre vitalité et plus particulièrement, des ondes contenues dans la lumière extérieure. Non seulement elles aident nos cellules à fonctionner à plein régime mais de plus, elles nous permettent de produire des vitamines, d’améliorer notre humeur et de booster notre immunité. Lorsque les photorécepteurs de nos rétines ne sont exposés qu’à la lumière artificielle, la sécrétion de la mélatonine s’interrompt et le sommeil devient problématique. Il faudrait passer au minimum une heure par jour à l’extérieur, se remplir de lumière bleue dynamisante le matin et de lumière rouge relaxante en fin de journée.

Il est communément acquis que l’exercice physique est excellent pour la santé, mais pourquoi, au juste ?
Il nous permet de produire les endorphines qui influent sur l’humeur et réduisent les problèmes d’anxiété. Il active le facteur de croissance cérébrale (BDNF) qui aide le cerveau à développer ses connexions, à réparer ses cellules défaillantes et à protéger ses cellules saines. Ainsi, nos capacités d’apprentissage et de mémoire s’améliorent tandis que nous nous sentons plus heureux. L’exercice renforce également les muscles et la vascularisation, favorise la production d’antioxydants, protège le microbiote intestinal et agit sur les problèmes de poids, inversant masses corporelles graisseuses et musculaires. Bref, il est la meilleure pilule de jouvence. Inutile de s’en faire une montagne, l’alignement de petits efforts réguliers et ciblés est déjà extrêmement positif pour la santé.

Y a-t-il un âge pour commencer à optimiser son potentiel santé ?
Démarrer jeune est la meilleure manière d’ancrer les bonnes habitudes dans son quotidien. Cependant, la très bonne nouvelle - confirmée par les récentes études - est qu’à tout moment de l’existence, adopter un mode de vie sain influe sur le bon fonctionnement des cellules, l’amélioration de la qualité de vie, l’efficacité cognitive et la longévité.

Bien manger, mieux dormir, bouger, respirer, profiter de la nature… la lifestyle medicine, c’est du plaisir ?
Absolument ! Optimiser notre capital santé, préserver notre qualité de vie et développer nos performances nous entraînent dans un cercle vertueux qui nous rend moins stressés, plus toniques, de meilleure humeur et d’apparence plus jeune. En terme de bien-être et de performance, les résultats sont concrets et rapides, donc extrêmement motivants. Et tout cela est rendu possible grâce à un mode de vie agréable, voire ludique, ponctué de moments de déconnexion, de respiration et je le confirme : de plaisir !

Propos recueillis par Michèle Wouters

Découvrir la Cure Reset - Clinique Nescens
www.cliniquenescens.com

© G. Gardette

© G. Gardette

© G. Gardette

© G. Gardette

© Sand sun - Adobe Stock

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


La Cure Reset : un programme sur mesure

Clinique Nescens – Genolier

L’écrin qui a vu et fait l’histoire

Bellevue Palace – Bern

Sensations fortes à Crans

Crans Ambassador – Crans-Montana

L’âme des pionniers

Hotel Monte Rosa – Zermatt


Retrouvez-nous