A Michel Reybier Hospitality edition

Par mots-clés

Par numéro de parution

Les secrets d'histoire,

de Stéphane Bern

Stéphane Bern, journaliste français est connu pour son attachement aux têtes couronnées mais c’est aussi et surtout un amoureux de l’histoire qu’il aime à présenter au public à travers ses émissions et ses livres. Passionné et passionnant, il nous livre ici sa vision de l’originalité à travers le temps, les personnages, les lieux… Qu’en est-il ?

Personnage féminin :

La cousine de Louis II de Bavière, Elisabeth d’Autriche, plus connue sous le nom de Sissi. Paul Morand (écrivain français) disait d’elle, à juste titre, qu’elle s’était trompée de porte, elle n’était pas une femme du 19e siècle mais du 20e ! Elle était moderne, libre, affamée de culture, de voyages. Elle a appris de très nombreuses langues étrangères, elle s’ouvrait à de nouveaux horizons. Quant à sa touche définitivement 20e siècle, c’est sa passion à sculpter son corps, à faire de la gym, beaucoup de sports… peu en vogue pour une femme à son époque.

Un meuble :

Le meuble qui a un charme fou, pour moi, c’est le coffre à bijoux de Marie-Antoinette. Il a été réalisé avec des plaques de porcelaine de Sèvres en 1770. C’est vraiment un objet unique que le château de Versailles a pu acquérir en 1997 pour plus de 2 millions d’euros. Il est aussi empreint d’histoire que curieux et original.

Personnage masculin :

Louis II de Bavière et plus précisément son amitié avec Richard Wagner. Cet homme était dans son monde, il se rêvait Louis XIV à la fin du 19e siècle. Il a été mis sur la touche parce qu’il dépensait sans compter les deniers publics mais tout ce qu’il a fait pour la Bavière fut énorme et surtout est resté dans l’histoire.

Un objet :

S’il est un objet vraiment original, c’est la pendule du Paon que l’on peut voir au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. Elle a été achetée par Potemkine pour Catherine II en 1781. Un ingénieux système, pour l’époque, permet au paon, au coq et à la chouette de s’animer toutes les heures.

Un acte de bienséance :

Je trouve intéressant et original tout ce que l’on peut appeler, l’amour courtois. Tous ces codes auxquels se pliaient les hommes pour mettre en valeur les femmes ! Les joutes, les tournois, les langages amoureux, les mouches que l’on mettait sur son visage, jeter son mouchoir pour montrer son intérêt et il en va ainsi de nombre d’actes de bienséance aussi originaux que raffinés.

Un bijou :

Le Hope Diamond que l’on peut voir dans un musée à Washington. Son histoire est assez rocambolesque. A l’origine, il vient d’Inde puis a fait partie des joyaux de la Couronne. Volé en 1792, il est retaillé et est acheté en 1824 par un anglais du nom de Hope. De plus de 45 carats, c’est un magnifique diamant bleu qui, selon la légende, porte malheur à tous les hommes
qui le détiennent. Chacun a connu une banqueroute ou est devenu fou, d’où son surnom de diamant maudit.

Un événement :

La rencontre entre deux ennemis de toujours, le roi François 1er et Henri VIII d’Angleterre en 1520 dans le nord de la France, connue sous le nom du Camp du Drap d’Or tant d’opulence y fut développée. Les deux monarques voulaient fomenter contre Charles Quint mais rien n’aboutit et le luxe « étalé » par le roi de France n’a pas joué en sa faveur. Les peintures qui immortalisent cette rencontre montrent l’ampleur de ces fastes.

Le moment de l’histoire de France le plus original :

La Révolution parce qu’il s’est passé tant de choses bizarres et contradictoires ! A ce titre depuis toujours une erreur historique existe et se renouvelle chaque 14 juillet. On croit en ce jour de fête nationale française célébrer la prise de la Bastille qui eut lieu en 1789 mais c’est faux, on fête ce jour là le 14 juillet 1790 où se tint la Fête de la Fédération. Si, effectivement, le pays célébrait là les un an de la prise de la Bastille le but était, avant tout, de fêter la réconciliation et l’unité de tous les français !

Par Valérie Blanc

Illustrations Richard Atlan

Images

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
«
»

Articles connexes


La détente prend de la hauteur

– Bloc-notes – La détente prend de la hauteur Lâcher prise enfin, tout oublier et apprendre à ne rien faire… Tout un savoir-faire que l’hôtel Monte Rosa peut vous enseigner à la perfection. Il suffit de se prélasser au soleil sur la magnifique pelouse du grand jardin pour laisser ses pensées s’envoler. Savourer une glace […]

A table dans la cuisine du chef Harry

– Bloc-notes – A Table dans la cuisine du Chef Harry Au Mont Cervin Palace, le dîner est aussi servi dans la cuisine… Ne vous y trompez pas, c’est un véritable traitement de faveur! Cœur névralgique battant dans les profondeurs de l’hôtel, la cuisine d’Harry Switalla accueille des dîners événements où le Chef lui-même reçoit […]

Le chef des chefs vous invite

– Bloc-notes – Le chef des chefs vous invite Hôtel officiel de la Confédération Helvétique, le Bellevue Palace accueille toutes les délégations étrangères en visite en Suisse reçues par le gouvernement. Gregor Zimmermann, le Chef exécutif est donc chargé des menus et de la cuisine pour les grands de ce monde. à ce titre, il fait […]

LET THE MUSIC PLAY SUMMER VIBES

– Bloc-notes – Let the music play, Summer vibes Blues, jazz, funk, soul… Cet été, le Palace Luzern électrise les bords du lac grâce à ses soirées live en terrasse. Aux platines, la crème des DJ formés par la Soul Foundation, la première école de DJ dans le centre de la Suisse. Tous les jeudis, […]


Retrouvez-nous